Par Le Figaro.fr avec AFP Les exportations de vins français d’appellation, hors spiritueux, ont diminué en volume en 2015-2016 par rapport à la campagne précédente, mais ont progressé en valeur vers les pays hors Union européenne (UE), en particulier la Chine. Sur les quatre premiers mois de la “campagne viticole” 2016-2017 (soit d’août à novembre 2016 NDR), les volume de vins exportés se replient de 4% à destination de l’UE alors qu’ils progressent de 10% vers les autres pays, selon des chiffres publiés mercredi par le service statistique du ministère de l’Agriculture Agreste. En particulier, les exportations diminuent de 2% en volume et de 1% en valeur vers l’Allemagne sur un an, et de 12% en volume et de 15% en valeur vers le Royaume-Uni. Vers les pays tiers, la hausse des volumes exportés concerne essentiellement les vins non pétillants AOP (+10% sur un an), notamment à destination des Etats-Unis (+15%). Vers la Chine, Hong-Kong, Singapour et Taiwan, les volumes de vins AOP exportés font un bond de 21%, après le recul observé en 2013-2014, et 2014-2015.. Depuis 2015, les exportations de vins français d’appellation vers les pays tiers dépassent, en volume, celles vers l’UE. Pour le champagne, les exportations diminuent en volume (-3%) et en valeur (-4%). La baisse ne concerne que l’UE (-7%), les exportations vers les autres pays enregistrant un rebond de 3%. Pour le Cognac, les volumes exportés sont une nouvelle fois en augmentation (+7% par rapport à la même période de 2015-2016), gâce au “dynamisme des échanges avec les pays tiers” note Agreste. Vers la Chine, les exportations de Cognac bondissent de 46% et de 10% vers les Etats-Unis. La France est affectée également par une baisse des prix des vins sans Indication Géographique en raison de la hausse des stocks à la production et l’augmentation des importations françaises de vins en vrac espagnols…

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur www.lefigaro.fr